Yi Jin Jing

 

 Origine :

 Au 6ième siècle de notre ère, une légende raconte qu’un moine indien bouddhiste du nom de Boddhidharma se serait fait refuser l’entrée au temple de Shaolin, au Mont Songshan. Il aurait médité devant un mur pendant 9 longues années avant de pouvoir y pénétrer. Par la suite, il a transmis l’intérêt de pratiquer des mouvements pour contribuer à la mobilité du corps lors des méditations assises.

Le temple Shaolin fut le lieu de naissance du bouddhisme Zen (Chan) qui signifie «méditation». Ce temple est aussi reconnu pour les arts martiaux.

Le bouddhisme Zen est une version du bouddhisme indien, proche du taoïsme car il a été transmis selon les références du peuple chinois.

 

DÉFÉNITION :

YI :    Changement, transformation et mutation selon un processus naturel chez les êtres.

Jin :  Représente la structure corporelle, les tendons et les muscles gérés par le foie. La force du mouvement est acheminée dans les chairs du corps.

Jing : Est le recueil classique, un traité d’un art ou d’une technique. (Yi King = traité des mutations selon la philosophie chinoise datant de 700 ans A.J.)

 

La méthode du Yi Jin Jing est inspiré à la fois par les arts martiaux et le bouddhisme.

Il vise un travail en profondeur de la colonne vertébrale et de la structure corporelle.

Douze postures dont l’accent est appliqué sur des mouvements d’étirements, d’extensions, d’alignements et de fléchissements ainsi que de pivotement de la colonne vertébrale. Ces exercices favorisent le développement de la force et la mobilité du corps. L’énergie, le Qi est amené graduellement dans tout l’organisme.

Pratiqué de façon régulière, le Yi Jin Jing participe à accroître la longévité et devient un outil de prévention des maladies.

Les arts martiaux dans leurs applications, ont comme objectif de retrouver la souplesse d’un nouveau-né en purifiant toutes les dimensions de l’être.

 

Bienfaits :

Pour les systèmes respiratoire, cardiovasculaire, nerveux et digestif. Pour l’équilibre, les articulations, la flexibilité et la force musculaire.

 

Photo Yi Jin Jing #1photo Yi Jin Jing #3